Sherlock Holmes 1: ...et l'aventure commence

Sherlock Holmes 1: ...et l'aventure commence
  • Éditeur québécois

Au-delà du nom reconnaissable entre tous, ce qui frappe chez Sherlock Holmes, c'est son don naturel pour l'observation et les conclusions infaillibles. C'est aussi son bagage de connaissances extraordinairement vastes sur l'histoire criminelle entre autres.

Facile alors de comprendre pourquoi Scotland Yard fait souvent appel à lui pour insuffler une nouvelle vie à une enquête qui piétine. Malheureusement, même si les policiers reconnaissent en secret la supériorité de Holmes, ils préféreraient mourir plutôt que de l'avouer publiquement. Mais il faut bien plus que de la mesquinerie pour freiner le détective. Zélé, avec un soin presque maniaque, libre de toutes émotions qui pourraient nuire à son travail, il poursuit sans relâche les criminels.

Les collègues du détective, John Watson, est fasciné par le personnage excentrique, mais redoutablement intelligent, qui partage avec lui son appartement de Baker Street, dans le Londres du XIXe siècle. C'est cependant sur les lieux d'un crime sordide qu'il verra réellement de quoi Holmes est capable, dans sa toute première aventure, « Une Etude en rouge ».

Ensuite, dans « Le Signe des Quatre», une jeune femme qui reçoit des lettres mystérieuses décide de s'adresser au duo de détectives pour en connaître la signification. Alors que Watson se laisse éprendre par la belle étrangère, Sherlock Holmes entretient des doutes face à l'affaire. Arrivera-t-il à résoudre l'énigme d'un vol de trésor et de quatre prisonniers dont le signe recèle un pacte secret.