Corps en grève

Lyon, mars 1973. Vingt-trois travailleurs tunisiens sans-papiers
entament une grève de la faim pour obtenir un titre de séjour. Elle
durera vingt jours durant lesquels Français et immigrés lutteront
ensemble, jusqu’au bout.   Raconter le combat oublié de ces
travailleurs immigrés sans-papiers, c’est se replonger au début des
années 1970, lorsque l’opinion publique « découvre» leurs conditions
de vie : selon un rapport officiel, 800 000 travailleurs étrangers
vivaient alors en France dans de véritables taudis.   Les autrices
ont enquêté, retrouvé « les trois Mohamed » aujourd’hui retraités,
pères de familles ayant fait souche en France… Leur histoire fait
indéniablement échos à l’actualité. Les bidonvilles ont disparu,
jungle et campements de fortune sont apparus, les droits humains
restent bafoués.